Soline et le monde des rêves abandonnés – José Carli

le

soline.jpg

Auteur: José Carli

Editeur: Inceptio

Date de publication: 2019

Nombre de pages: 312 pages

Genre: Jeunesse

 

Note: 9/10

62325719_319489792325689_468355789807943680_n

Résumé:

« Un conte fantastique, poétique et ténébreux, une passerelle entre les générations »

Soline est une petite fille de 10 ans qui mène, auprès de ses parents Manon et Julien, une vie paisible dans un pavillon cossu d’une petite ville de la banlieue de Lille.

C’est une enfant douce et rêveuse. Un peu têtue aussi. En somme, une fillette ordinaire… à un détail près.

Elle n’existe pas.

Elle est le fruit de l’imagination de ses parents qui, peinant depuis des années à avoir un enfant, se sont façonné en rêve une fille idéale.

La vie de Soline bascule quand, un jour, Manon tombe enceinte.

Instantanément, la fillette disparaît de son esprit et de celui de Julien, et se retrouve projetée dans un univers parallèle, étrange et biscornu : Le Monde des Rêves Abandonnés. Réceptacle de toutes les histoires inachevées, des amis imaginaires oubliés, des personnages et décors de romans jamais terminés ou de films jamais réalisés…

62425218_370181403703175_6538451228366471168_n (1).jpg

Avis:

J’ai vu ce roman sur la plateforme Simplement.pro où des auteurs et éditeurs proposent des services presse numérique.

Le résumé m’a plu, l’action se déroulant à Roubaix avec Manon et Julien, les parents de Soline, une petite fille imaginaire.
Je vis à Lille (tout près de Roubaix) et je m’appelle Manon, autant dire que je me devais de lire ce roman.

Je m’attendais à lire un livre pour enfant, une histoire simpliste, un petit conte pour les plus jeunes.

Pourtant, ce roman est bien plus que cela. Nous suivons Soline, une petite fille inventée par ses parents. Elle finit par être oubliée par Manon et Julien qui deviennent réellement parents.
Soline est alors enlevée et emportée dans un autre monde. Elle va rencontrer d’autres enfants qui ont vécu cet abandon et, ensemble, ils vont vivre dans un orphelinat dirigé par Madame Valentine.

C’est un livre avec beaucoup d’actions, les chapitres sont assez courts et les enfants vivent de nombreuses aventures. 
L’histoire est très fluide, tout s’enchaîne extrêmement bien. On tourne les pages sans s’en apercevoir.

L’auteur à un style d’écriture simple, le vocabulaire est riche mais très compréhensible. 
Le texte est originale, il y a énormément de lieux très différents et très bien décrits. On est réellement transporté dans cet univers. 

62656286_602284956960392_6711479754026909696_n
Le livre m’a surpris tout au long de ma lecture, je ne m’attendais pas à ces événements. Les enfants vivent des histoires incroyables mais je n’arrivais pas à prévoir ce qui allait se passer.

Pour ce qui est des personnages, ils sont nombreux et très différents. Nous voyons des enfants courageux, rebelles, peureux, angoissés, malheureux. Des adultes amoureux, désespérés, cruels ou gentils.
Les personnages sont très attachants et profonds. Ils sont réalistes et touchants.

C’est une histoire poétique, qui montre que l’amour et l’amitié sont de véritables armes. Ce roman montre également que des parents adoptifs peuvent nous aimer et nous rendre heureux. Un parent n’est pas forcément le géniteur et l’amour qu’il donne surpasse tout.

C’est un livre entre rêve et réalité, plein de douceurs de tendresse, d’amour et d’aventure. On s’attache à ses enfants qui traversent des moments extrêmement difficiles pour trouver une famille. 
Il y a des monstres, des difficultés, des épreuves et il faut se battre, subir des injustices et se relever.

C’est un livre qui plaira aux enfants mais qui est pleins de messages magnifiques pour les lecteurs plus âgés.
J’aime beaucoup ce genre de livre qui transmettent de beaux messages, parfois un petit peu caché.

Je vous recommande cette très belle histoire qui conviendra à tous les lecteurs de tous les âges.

62609928_599367057219953_8033983979277254656_n

Citations:

« En arrivant devant la maison, les larmes, qu’elle avait réussi à contenir jusque-là, se mirent à couler abondamment de chaque côté de son visage. La voiture de Manon n’était pas là, toutes les lumières étaient éteintes. Pas âme qui vive. Il n’y avait plus le moindre doute. Il s’était forcément passé quelque chose de très grave. »

« Quels que soient le problème ou la question qu’on lui posait, il avait toujours sa propre interprétation. Et celle-ci, si elle échappait complètement à toutes les règles rigides imposées par l’ordre scolaire établi, répondait pourtant à une logique implacable, et indiscutable dans l’univers tel que lui le percevait. »

62619185_355897381777402_7151373280895565824_n.jpg

Thème: 8/10  Style: 10/10  Plaisir: 9/10

Note: 9/10

64502948_2751319118230727_918145617111285760_n

J’ai pris ces photos au Parc Barbieux de Roubaix, j’ai essayé de prendre les lieux qui étaient dans le roman.

Un commentaire Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s