Chroniques lunaires, tomes 0.5 et 1: Cinder – Marissa Meyer

Auteure: Marissa Meyer

Éditeur: PKJ

Date de publication: 2018

Nombre de pages: 432 pages

Genre: Science-Fiction / Jeunesse

Note: 8/10

Résumé:

A New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l’atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. A seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu’elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre.

Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie – son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu’éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n’a aucune chance de s’épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune !

Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l’humanité est peut-être entre ses mains.

Avis:

J’avais énormément entendu parler des chroniques lunaires, j’ai donc lu ce premier tome qu’est Cinder.

J’ai passé un très bon moment en compagnie de ce livre. Il s’agit d’une réécriture de conte, d’habitude, je n’aime pas trop cela mais ici, c’est plutôt bien amené.

Cinder est donc une réécriture de Cendrillon.

Ici, la jeune femme est mécanicienne et doit travailler pour subvenir aux besoins de sa belle-mère et de ses demi-soeurs. Elle travaille beaucoup et pourtant sa famille ne la récompense absolument pas. La cause de ces injustices? Cinder est un cyborg.

Elle est à moitié robot et doit donc changer ses pièces. Pourtant, elle est destinée à de grandes choses.

Il y a également, un virus meurtrier qui ne parvient pas à être maîtrisé. Ce virus pourrait venir de la Reine de la Lune.

Ce premier tome est intéressant, bien qu’il soit, à mon sens, une introduction à l’univers des chroniques lunaires, j’ai trouvé qu’il y avait de l’action.

Je ne me suis pas ennuyée durant cette lecture, l’histoire reprend celle de Cendrillon mais avec beaucoup de modernité. J’ai aimé l’image du futur qui était représenté.

Les personnages, par contre, sont assez clichés. Ils ne sont pas vraiment attachants.

J’ai aimé que l’auteure aborde le sujet de la différence. Cinder est jugé par les autres parce qu’elle ne leur ressemble pas. Elle a su être courageuse et se débrouiller par elle-même.

C’est une bonne lecture, j’ai envie de lire la suite. Ce n’est pas particulièrement original mais on passe un moment sympathique.

Il était une fois Cinder:

Je n’ai absolument pas compris l’intérêt de cette nouvelle. Il y a très peu de pages, ça se lit vite mais ça reprend ce qui est dit dans Cinder. 

Il y a quelques détails supplémentaires dont on pourrait se passer. 

Cette petite histoire est gratuite sur Amazon donc ça ne coûte rien d’essayer. Personnellement, ce “tome” ne m’a rien apporté”.

Citations:

“Malgré tous ses efforts, elle ne trouvait pas les mots. Explications, excuses. Comment dire à une mère que sa fille est en train de mourir ?”      

                  

“La vanité est un facteur, mais c’est plutôt une question de contrôle. Il est plus facile de convaincre les autres que l’on est beau quand on en est soi-même persuadé. Hélas, les miroirs ont une fâcheuse tendance à vous montrer la réalité en face.”    

 

“Hélas, s’il y avait bien une chose qu’elle avait apprise depuis le temps qu’elle était dans la mécanique, c’est que certaines tâches ne s’en allaient jamais.“   

Thème: 8/10  Style: 8/10 Plaisir: 8/10

Note: 8/10

Un commentaire Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s