L’obscur – Frédéric Livyns

Auteur: Frédéric Livyns

Éditeur: Séma

Date de publication: 2019

Nombre de pages: 248 pages

Genre: Fantastique / Thriller

> Lien Séma <

Note: 7/10

 

Résumé:

En emménageant dans leur nouvelle demeure, la famille Detreille y voyait le synonyme d’un nouveau départ. Cependant, leur nouveau foyer ne leur offre pas la quiétude tant espérée. Des bruits se font entendre, des ombres se faufilent… C’est alors que la fille aînée, Virginie, décide de mener l’enquête. Elle découvrira l’horrible passé de la maison et quels actes immondes y furent perpétrés. Ces investigations vont, bien malgré elle, la mener au-delà de la terreur !

Avis:

Je remercie les éditions Séma pour l’envoi de ce livre.

Le résumé me plaisait beaucoup, une maison hantée, une jeune fille qui mène l’enquête pour sauver sa famille, ce roman ne pouvait que me plaire.

L’histoire est assez classique, il s’agit d’un démon qui hante une maison, qui tue et se nourrit de la peur des hommes.

Pourtant, les événements qui encadrent cette histoire sont beaucoup plus originaux. J’ai beaucoup aimé connaitre l’histoire de cette maison et de ses propriétaires. L’aspect familial est très intéressant. 

De plus, l’auteur évoque l’importance des rêves et les cauchemars de Virginie font froid dans le dos tout en donnant une vraie profondeur au roman.

J’ai trouvé que les personnages étaient le point fort de ce roman. Ils sont bien décrits, tous très différents les uns des autres. Virginie est une jeune fille intelligente, forte, indépendante. Sophie apporte une forme de légèreté au récit. Tous les personnages sont un apport pour le roman. 

Ils se complètent, ont des caractères différents ce qui permet une opposition dans leurs réflexions.

Les décors manquent un peu de description, dans l’ensemble, je trouve que le roman manque de détails. 

Ce livre se lit très rapidement, j’aurais apprécié qu’il y ait quelques pages supplémentaires pour entrer encore un peu plus dans cet univers.

L’auteur à un style très agréable, ses phrases sont courtes simples, il y a du rythme. Je pense que le vocabulaire aurait pu être un peu plus explicite, violent.

J’ai passé un bon moment de lecture, j’aime les romans d’horreur et même si celui-ci ne m’a pas particulièrement fait peur, je trouve que certaines scènes méritent vraiment d’être lu. 

C’est un livre à lire le soir, seul, dans la pénombre. C’est un super roman pour la période d’Halloween !

Citations:

“Virginie sentit la chair de poule recouvrir à nouveau ses avants-bras et se dépêcha de quitter la pièce. Ses parents lui faisaient subitement penser à deux psychopathes prêts à passer à l’acte.” 

“Mais ce n’est pas parce que vous avez abandonné un dieu qu’il cesse d’exister.”

“Elle n’avait pas sursauté comme il s’y était attendu. Elle n’avait pas bondi de joie à son cou comme il l’avait espéré. Au lieu de cela, il se rappelait du contact de la peau glacée du visage de Jeanne contre ses paumes.” 

“Oh oui. N’allez pas croire que je suis fou. Bon, d’accord, tenta-t-il de plaisanter, de la part d’un mec enfermé à l’asile, la réflexion ne manque pas de saveur.”      

Thème: 8/10  Style: 7/10 Plaisir: 7/10

Note: 7/10

2 commentaires Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s