I love you, so I kill you, tome 1 – Majuro Kaname et Sôsô Sakakibara

Couverture I love you, so I kill you, tome 1

Auteurs: Majuro Kaname et Sôsô Sakakibara

Éditeur: Soleil 

Date de publication: 2018

Nombre de pages: 192 pages 

Genre: Manga / Seinen

Note: 7.5/10

Résumé:

Kamishiro Taku aime prendre soin des plantes du lycée et son amie Mika aime le taquine sur le sujet. Elle ignore tout des sentiments de son ami. Mais sa vie bascule le jour où il tente d’intervenir lors d’une agression dans la rue. Un curieux virus va ainsi le contaminer. Dès lors, de terribles envies de meurtre l’envahissent en présence de Mika. Chaque moment passé à ses côtés est l’objet de visions de meurtres d’une rare cruauté. Pourtant, il va devoir affronter ses instincts et trouver un remède au plus vite !!!

Nature, Love, Couple In Love, Grooms, Romantic

Avis:

Je ne connaissais pas du tout ce manga, je suis tombée dessus par hasard à la bibliothèque et le résumé m’a beaucoup plus.

Je trouve l’histoire originale: un virus donne des envies de meurtres au porteur. Le héros va alors avoir envie de tuer celle qu’il aime en permanence. Pour une fois, l’amour et les envies de meurtre sont liés.

Ce premier tome n’approfondit pas l’histoire, nous avons connaissance du virus et de ses effets mais nous ne savons rien d’autre.

C’est un tome d’introduction où l’on découvre les personnages et leurs caractères. Il y a beaucoup d’actions mais surtout des scènes de meurtres très violentes. Il ne faut pas être trop sensible pour ce livre, les assassinats sont très détaillés, nous voyons les boyaux, le sang,… le noir et blanc donne un effet plus effroyable encore.

Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, il y a des retournements de situation, des révélations, ce manga mis plus sur l’action que sur l’émotion.

Les personnages sont intéressants et peu nombreux donc il est facile de s’y retrouver. Il n’y a pas de réelles descriptions des protagonistes, nous savons que Mika et Kamishiro s’aime et c’est à peu près tout. Il n’y a pas vraiment de développement de leur aspect psychologique.

Les dessins sont beaux, c’est un univers sombre et violent qui est très bien retransmis. Les scènes de meurtres sont extrêmement réalistes. Les dessins transmettent un certain malaise qui colle parfaitement à l’esprit du manga.

C’est un bon livre pour passé le temps et j’ai hâte d’en savoir plus sur cet étrange virus.

Forest, Hack, Blade, Murderer, Murder, Horror, Female

Citation:

“Aimer quelqu’un d’autre et que ce soit réciproque, je ne sais pas depuis quand, mais… Les gens ont fini par croire que c’était normal.”      

Thème: 8/10  Style: 7/10 Plaisir: 8/10

Note: 7.5/10

Photos: Pixabay.com

3 commentaires sur “I love you, so I kill you, tome 1 – Majuro Kaname et Sôsô Sakakibara

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :